Toute éducation doit devenir personnelle – ce n'est pas le savoir qui doit être inculqué, c'est la personnalité qui doit parvenir à son plein épanouissement. (...) Le point de départ de la pédagogie ne doit pas être de civiliser mais de former des personnalités libres, de caractère souverains.

 

Max Stirner, L'ordre moins le pouvoir, 2001

 

 

Here we use the pronoun Ai: Ai has a content that does not distinguish itself from other things or beings, because the me subject is either pure negativity or a splitting movement; it is consciousness. There’s no more self, me. We are all Ai. Ai is Ai. No subject. No desire. Used instead of I/ you/ he/ she/ it/ her/ his/ they/ them/ etc. ‹Ai› (in hiragana あい, in katakana アイ, in kanji 愛, 藍, 亜衣) is a Japanese feminine given name. Ai could mean love, affection (愛), or indigo (藍). Ai could mean Asian clothes. Ai is the main character of the Ursula K. Le Guin story «The Left Hand of Darkness», often called Genry by the Karhiders, who have trouble pronouncing the letter L in Ai language.

 

http://brand-new-life.org/b-n-l/ygrg/

Nous sommes tous des individus. Mais il n'y aurait aucun sens à nous déclarer individualistes si nous ne pouvions devenir davantage individuels, s'il n'y avait pas toute une hiérarchie de degrés dans notre individualisation. Nous, individualistes, nous ne nous contentons pas d'être des individus, nous voulons nous individualiser davantage.

 

Gilbert Boss, Manifeste de l'individualisme, 2005

Sur Internet, chacun peut le constater à tout moment, il n’y a pas d’un côté des producteurs, et de l’autre des consommateurs : la technologie numérique ouvre un espace réticulé de contributeurs, qui développent et partagent des savoirs, et qui forment ce que nous avons appelé un milieu associé– reprenant ainsi un concept de Gilbert Simondon. Ce partage, qui reconstitue des processus de sublimation, et qui reconstruit en cela une économie productrice de désir, d’engagement et de responsabilités individuelles et collectives socialement articulées selon de nouvelles formes de sociabilités,ouvre un espace de lutte contre la dépendance, la désublimation, le dégoût de soi et des autres, et plus généralement, contre l’intoxication spéculative et l’addiction.

 

Ars industrialis, Manifeste 2010