Tout tourne autour de la complexité mais l'idée centrale est celle de la récursivité. Cette façon de penser concerne pratiquement tous les domaines. L'idée de recursivité heurte la logique claire aristotélicienne: un processus dont les produits sont nécessaires à sa propre production, c'est-à-dire dont l'effet devient cause ou dont le produit devient producteur.

Edgard Morin, Les paradoxes de la complexité, entretient avec Edgard Morin

 

J'ai toujours senti que des vérités profondes, antagonistes les unes aux autres, étaient pour moi complémentaires, sans cesser d'être antagonistes. Je n'ai jamais voulu réduire de force l'incertitude et l'ambiguïté.

Edgard Morin, Introduction à la pensée complexe

Simplifier, c’est sacrifier. C’est le mouvement inverse de l’explication qui, elle, ne craint pas la prolixité. (...) La simplicité n’est que la simplicité d’un langage bien réglé. Elle n’a aucune racine dans le réel.

Bachelard, 1928

Il convient d’avantage de parler de pensée complexe que de «pensée critique», puisque la pensée complexe englobe les 3 modes de pensée: critique, créative et responsable. Les critères de la pensée critique sont les suivants: guidée par des critères particuliers, guidée par les procédures, auto-correctrice et sensible au contexte. Les critères de la pensée créative sont: guidée par des critères parfois contradictoires, heuristique, orientée d’avantage vers les résultats, auto-transcendante (synthétique); gouvernée par le contexte dans lequele elle apparaît. Quant à la pensée responsable, c’est une pensée qui présuppose une communication dialogique, une ouverture à l’autre et aux divergences et une volonté de changement.

Matthew Lipman, Good thinking inquiry XV

The complex connectiveness of modern times requires new tools of analysis and explication. But above all, it demands a new way of thinking. It demands a pluralistic understanding of the world that is able to envision the wider structural plan and at the same time examines the intricate mesh of connections among its smallest elements. It calls for a holistic system approach; it calls for network thinking.

Manuel Lima, Visual Complexity

Pascal avait justement posé que toutes choses sont «causées et causantes, aidées et aidantes, médiates et immédiates, et que toutes (s’entretiennent) par un lien naturel et insensible qui lie les plus éloignées et les plus différentes.

Le complexe doit être conçu comme élément primaire existant. D’où il résulte qu’il faut d’abord examiner le complexe en tant que complexe et passer ensuite du complexe à ses éléments et processus élémentaires.

Georges Lukàcs

Quand je parle de complexité, je me réfère au sens latin élémentaire du terme «complexus», «ce qui est tissé ensemble». les constituants sont différents mais il faut voir comme dans une tapisserie la figure d'ensemble. Le vrai problème (de réforme de la pensée) c'est que nous avons trop bien appris à séparer. Il vaut mieux apprendre à relier. Relier, c'est-à-dire pas seulement établir bout à bout une connexion, mais établir une connexion qui se fasse en boucle. Du reste, dans le mot relier, il y a «re», c'est le retour de la boucle sur elle-même. Or la boucle est autoproductive. À l'origine de la vie, il s'est créé une sorte de boucle, une sorte de machinerie naturelle qui revient sur elle-même et qui produit des éléments toujours plus divers qui vont créer un être complexe qui sera vivant. Le monde lui-même s'est autopropduit de façon très mystérieuse. La connaissance doit avoir aujourd'hui des instruments, des concepts fondamentaux qui permettront de relier.

Edgard Morin, La stratégie de reliance pour l'intelligence de la complexité.

PENSÉE RESPONSABLE:

Présuppose une communication dialogique, une ouverture à l’autre et aux divergences et une volonté de changement.