"Spoiler Alert. Dans Popular Unrest, vidéo de 80 minutes, découpée en cinq épisodes, l’action se déroule à nouveau au Royaume-Uni, dans un futur assez proche du présent dans lequel nous vivons, mais plus sombre encore (60 % de chômage). Le monde est alors entièrement réglé par «the Spirit», une sorte d’avatar ultime et total du système capitaliste, qui contrôle toutes les relations humaines. Un peu partout dans le monde, de mystérieux meurtres commencent à se multiplier. À chaque fois, la victime est poignardée dans un espace public mais personne ne semble jamais apercevoir le moindre meurtrier. Au même moment, et pour une raison inconnue, des personnes qui sont sans lien les unes avec les autres commencent à se regrouper. Un de ces groupes en particulier entreprend alors de comprendre la nature du lien mystérieux qui les unit, pressentant qu’il est en rapport avec les meurtres. Ils sont à la fois épaulés et manipulés dans cette recherche par trois scientifiques.

S’ils penchaient d’abord vers des idées New Age, les membres du groupe finissent par interroger l’une des architectes de «l’Esprit» et comprennent que le seul lien qui les unit, c’est le capital lui-même. Ils décident alors d’entrer dans «l’Esprit», où ils reçoivent la révélation finale: «l’Esprit» est un réseau social, il est partout, il est constitué de tous les êtres humains vivant sur la planète. «C’est pratiquement la somme de toutes les interactions entre tous les hommes sur terre, en train d’accomplir leurs tâches. Tout ce que fait l’Esprit, c’est compter», explique l’un des personnages."

 

Jill Gasparina, Mélanie Gilligan